CHANSON

Trio Hélène Maurice, Francis Jauvain, Tony Baker

 

Vendredi 1er juin 2018 à 20 heures

 

(apéro dînatoire à 19h)

 

 

Concert 10 euros

Apéro dînatoire 8 euros

 

 

HELENE  MAURICE...ou l'élégance terrienne

 

On a longtemps pensé qu’elle empruntait le sillon tracé par Félix LECLERC et Gaston COUTE, poètes humanistes du quotidien et de la nature.

Elle affirme aujourd’hui une personnalité et un talent nourris, certes, de ces influences, mais la pensée et la présence, profondes, sincères, sensibles, séduisent autant par la fantaisie que par le climat poétique des auteurs qu’elle a choisi d’interpréter, Rémo GARY, Allain LEPREST, Jean DEBOUVRIE, Bernard DIMEY, Chico BUARQUE, Julos BEAUCARNE, Maceline VALMORE-DESBORDES, Jean-Jacques MOUZAC, Bernard JOYET, etc.

 

Il faut vivre cet hommage à la vie et se laisser envoûter par l’évocation qui nous en est offerte par une belle et grande artiste, comme une nouvelle Gelsomina sur le grand chemin de nos rêves, une invitation au partage du bonheur.

 

Pour son nouveau spectacle, elle s’est attaché la complicité des musiciens exceptionnels que sont

Francis JAUVAIN, Tony BAKER

 

Jean DUFOUR

 

 

HÉLÈNE MAURICE !!!

 

Hier soir, salle comble aux Wagons.

            Hélène Maurice !

Toute vêtue de noir, agile et preste, souriante, riant parfois comme une enfant, accompagnée par Francis Jauvain et Tony Baker, cette elfe intemporelle, le cœur au Québec, chante Félix Leclerc, Georges Dor, racontant entre deux chansons des anecdotes sans queue ni tête qui font rire le public et qu'elle fait mine de ne pas comprendre.

Immense interprète, Hélène Maurice fait corps avec des textes sublimes (Allain Leprest, Rémo Gary, Michèle Bernard, entre autres) avec la chaude complicité de Francis Jauvain, joyeux et rieur, un brin Depardieu, à l'accordéon, l'accordina et le sax baryton, et de Tony Baker, impavide et leste, élégant, au piano.

Quand elle chante Pierron-Couté,(le champ d'naviots, les mangeux d'terre), la salle reprend en chœur, au refrain.

Hélène est belle, heureuse d'être vive, vivante, et de chanter.

Une soirée de joies, de partages et d'émotions pures...

Hélène reviendra bientôt nous enchanter, c'est sûr !!!

 

(Dominique Solamens)

 

Francis JAUVAIN 

Musicien, compositeur, arrangeur et interprète

Voyez son site web

 

 

Tony BAKER

Poète et jazzman né le 21 mars 1954 dans la banlieue londonienne, les œuvres et critiques de Tony Baker sont publiées un peu partout dans le monde. Touche à tout, il étudie le piano et l’orgue, dirige une auberge de jeunesse, devient répétiteur dans les écoles de ballet à Londres, avant d’investir des musiques plus populaires lui permettant de plus improviser. Il participe à de nombreux projets, impliquant à la fois danseurs, musiciens, peintres et poètes. Aujourd’hui, il vit en France, et s’associe à des musiciens Angevins pratiquant des styles très variés – le jazz, la chanson à texte, la musique celtique, la musique librement improvisée – avec la conviction, toujours, que la musique ne sert à rien si elle n’est pas partagée en direct.

La Presse

 

Hélène Maurice c’est le meilleur remède antistress, c’est une potion contre les idées noires, une sorte d’hymne à la vie.

Patrick Goupil - Presse océan

 

Tous ceux qui l’ont vue et écoutée, disent qu’elle n’a pas son pareil pour “émotionner les gens”. Un rendez-vous pas ordinaire.

La Nouvelle République

 

Un tempérament de feu; c’est peu de dire que la passion est ici de tous les instants.

Loïc Gicquel - La Nouvelle République

 

Rencontre insolite, mais ô combien spontanée, Hélène Maurice surprend son monde tout en le mettant à l’aise. Un grand moment à ne pas manquer.

François Diaz - La République du Centre

 

Avec Hélène Maurice, il existe des talents cachés que l’on aime à découvrir dans la simplicité et la générosité.

Hedwige Nicolas - Vendée Matin

 

Une chanteuse est née et c’est une révélation. La chrysalide s’est muée en papillon. Et puis il y a l’interprétation, dépouillée d’une technicité encombrante. Hélène Maurice met enfin sa belle voix et son dynamisme au service d’une sensibilité qu’elle exploitait peu jusqu’ici. A vous faire passer des frissons dans le dos.

J.-Claude Dugas - Presse Océan

 

Elle enchaîne les concerts et les spectacles faisant l’unanimité partout où elle se produit.

Mme Hostache - La Nouvelle République

 

Hélène Maurice a subjugué un public qui est reparti avec son nom, sa voix gravée au cœur. La belle Hélène, lumineux lutin blond, a gagné ses galons de vedette.

Patrick Goupil - Presse océan

 

 

Hélène Maurice, tout en se passionnant activement pour ses animaux dans sa ferme aux confins du Loir et Cher, a choisi d’interpréter des auteurs pour qui la culture est l’expression des identités, la marque du temps qui modèle les hommes, l’illustration des amours qui se tissent et s’étiolent, toute une poésie qui va de Félix Leclerc, Gaston Couté, Remo Gary à Allain Leprest .

Marc POMMEREAU,

Président du Conseil général

d’Indre-et-Loire

 

 

Ne peut-on penser que l’artiste est celui ou celle qui parvient à obtenir une certaine qualité de silence après que sa voix s’est tue ?

C’est justement dans les intervalles où le son et les mots ont cessé d’être que l’émotion d’Hélène Maurice atteint sa plénitude : l’élan, l’envoûtement, la fascination persistent et se maintiennent dans une assemblée qui sent qu’il se passe quelque chose d’essentiel au-delà du chant et qui se retient d’applaudir de peur de troubler cet état de grâce.

Max Fullenbaum (Troo.27/09/03)

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Michel Frémont